Conférence en ligne le 1er décembre 2021

Des contraintes liées à la crise sanitaire ne nous permettent pas, malheureusement, d’assurer la prochaine conférence à l’IPGP comme cela était prévu, celle-ci sera donc proposée en ligne comme lors des précédentes périodes de confinement.

Mercredi 1er décembre 2021, à 14 h 30

La crise sismo-volcanique de Mayotte : Mise en place d’un réseau de surveillance volcanologique et sismologique (REVOSIMA)

par Anne LE FRIANT (Institut de Physique du Globe de Paris)

Depuis le printemps 2018, de nombreux séismes se sont produits en mer à l’est de Mayotte. Plusieurs d’entre eux, de magnitude supérieure à 5, ont été fortement ressentis par les habitants et ont, par endroits, affecté le bâti. Mayotte n’était jusqu’ici pas considérée comme une île active en termes de volcanisme et de sismicité. Lors de la campagne océanographique MAYOBS 1 sur le navire Marion Dufresne en mai 2019, un nouveau volcan sous-marin a finalement été découvert, localisé à 50 km à l’est de Petite-Terre. Pour organiser la réponse scientifique et opérationnelle de ce phénomène géologique, le réseau de surveillance volcanologique et sismologique de Mayotte (REVOSIMA) a été mis en place en 2019 avec le soutien de l’Etat et de la Délégation interministérielle aux risques majeurs Outremer (DIRMOM).

Pour accéder à la conférence cliquer ici (à partir de 14h le 1er décembre)

Nous reprendrons les conférences traditionnelles dès que la situation le permettra.

En attendant nous vous espérons tous en bonne santé et vous remercions de votre fidélité.

Pour tout renseignement, vous pouvez nous joindre à contact@bureau-des-longitudes.fr ou au 06.11.27.71.83

 

 

Conférence publique du 3 novembre 2021

Mercredi 3 novembre 2021, à 14 h 30

Six satellites en quête de planètes…

par Michel VISO (Innovaxiom)

Entrée libre dans la limite des places disponibles / Réservation conseillée : Bureau des longitudes : 06 11 27 71 83  ou  contact@bureau-des-longitudes.fr

Attention! En raison de la crise sanitaire :

- Passe sanitaire obligatoire

- Port du masque obligatoire
Ecole Normale Supérieure
Amphi Galois
45 rue d'Ulm,75005 Paris

Conférence publique du 6 octobre 2021

Mercredi 6 octobre 2021, à 14 h 30

Pourquoi la nuit est-elle noire ?

par François MIGNARD (Observatoire de la Côte d’Azur)

Entrée libre dans la limite des places disponibles / Réservation conseillée : Bureau des longitudes : 06 11 27 71 83  ou  contact@bureau-des-longitudes.fr

Attention! En raison de la crise sanitaire :

- Passe sanitaire obligatoire

- Port du masque obligatoire
Ecole Normale Supérieure
Salle Froidevaux - E314
24 rue Lhomond, 75005 Paris

Conférences 4ème trimestre 2021

Attention! En raison de la crise sanitaire :

- Passe sanitaire obligatoire

- Port du masque obligatoire

ENTRÉE LIBRE

Dans la limite des places disponibles

Réservation conseillée

Renseignements et inscriptions :

Renseignements et inscriptions : Bureau des longitudes   06 11 27 71 83  ou  contact@bureau-des-longitudes.fr

 

Mercredi 6 octobre 20219 à 14 h 30

 Pourquoi la nuit est-elle noire?

François MIGNARD (Bureau des longitudes, OCA)

Lieu : ENS, salle Froidevaux – E314,  24 rue Lhomond, 75005 Paris

***

Mercredi 3 novembre 2021, à 14 h 30

Six satellites en quête de planètes…

Michel VISO (Innovaxiom)

Lieu : ENS, amphi Galois / bâtiment Rataud, 45 rue d’Ulm, 75005 Paris

***
Mercredi 1er décembre 2021, à 14 h 30

La crise sismo-volcanique de Mayotte : Mise en place d’un réseau de surveillance volcanologique et sismologique (REVOSIMA)

Anne LE FRIANT (IPGP)

Lieu : amphi IPGP, 1 rue Jussieu, 75005 Paris

Conférence en ligne le 2 juin 2021

En attendant de pouvoir reprendre, à la rentrée d’octobre, nos conférences publiques de façon traditionnelle, nous vous proposons de nous retrouver encore un peu sur internet.

Mercredi 2 juin 2021, à 14 h 30 :

IASI : la mission « couteau suisse » pour observer l’atmosphère

par Cathy CLERBAUX (CNRS – LATMOS / IPSL)

La mission IASI permet de surveiller l’évolution de la composition atmosphérique sous l’influence des activités humaines. Trois instruments IASI volent actuellement en orbite polaire sur les plateformes météorologiques Metop. Mon équipe a mis au point les algorithmes pour analyser les spectres atmosphériques obtenus de jour comme de nuit tout autour du globe, afin de mesurer une vingtaine de composés atmosphériques et de variables climatiques. A partir des millions de données qui s’accumulent chaque jour, outre le suivi sur le long terme de l’atmosphère, ces observations permettent de surveiller les pics de pollution et de chaleur au-dessus des zones urbaines, les grands feux qui font rage et les transports de fumée, les émissions d’ammoniac associées à l’agriculture intensive, ou encore l’évolution de la qualité de l’air durant le confinement. IASI joue aussi un rôle important pour émettre des alertes rapides aux avions et aux populations lors d’éruptions volcaniques.

Pour revoir la conférence cliquer ici

Nous reprendrons les conférences traditionnelles dès que la situation le permettra. En attendant nous vous espérons tous en bonne santé et vous remercions de votre fidélité.

Pour tout renseignement, vous pouvez nous joindre à contact@bureau-des-longitudes.fr ou au 06.11.27.71.83

Conférence en ligne le 5 mai 2021

La crise sanitaire ne permettant  toujours pas la reprise des conférences publiques selon le mode habituel, nous continuons nos rendez-vous mensuels sur internet.

Mercredi 5 mai 2021, à 14 h 30 :

De la vie, de Mars et des planètes

par Christian MUSTIN (CNRS – CNES)

Où chercher la Vie extraterrestre? Sur Mars bien sûr c’est surement plus  facile à imaginer qu’à faire! Pourtant, les communautés scientifiques  entrevoient le jour où elles pourront vraiment travailler sur de  véritables échantillons martiens. Mars est le corps céleste le plus  exploré de notre système solaire (une cinquantaine de missions) après la  Lune (104 missions). Les missions antérieures ont révélé une planète qui  a connu, aux temps anciens, un environnement qui devait être semblable à  celui de la Jeune Terre à la même époque. Sur la Terre la vie à émergé.  Est-il envisageable qu’elle ait émergé au même moment sur Mars? Perseverance, une belle astromobile américaine, Perseverance, avec à son  bord un instrument américano-français vient d’atterrir pour rechercher  des biosignatures, prélever des échantillons soigneusement sélectionnés  qui seront rapportés sur Terre dans les années 2030 par une mission  européenne. L’aventure vient de commencer. Nous vous ferons découvrir  comment elle s’écrit.

Pour revoir  la conférence cliquer ici

Nous reprendrons les conférences traditionnelles dès que la situation le permettra. En attendant nous vous espérons tous en bonne santé et vous remercions de votre fidélité.

Pour tout renseignement, vous pouvez nous joindre à contact@bureau-des-longitudes.fr ou au 06.11.27.71.83

Conférence en ligne le 7 avril 2021

La crise sanitaire ne permettant  toujours pas la reprise des conférences publiques selon le mode habituel, nous continuons nos rendez-vous mensuels sur internet.

Mercredi 7 avril 2021, à 14 h 30 :

Météorologie de l’espace : la Terre sous les feux du Soleil

par Thierry DUDOK DE WIT (CNRS – Université d’Orléans)

Pendant des siècles le Soleil a été un symbole d’immuabilité. Il aura fallu attendre la fin du XXe siècle pour réaliser qu’il varie sans cesse et que ses variations affectent notre environnement terrestre ainsi que nos sociétés technologiques. Dans les années 1990 est née une nouvelle discipline, appelée météorologie de l’espace, qui vise à comprendre et surtout à prédire ces impacts de l’activité solaire. Les conséquences sont nombreuses : dysfonctionnement du positionnement par GPS, irradiation des composants électroniques à bord de satellites et d’astronautes, pannes du réseau électrique, perte d’altitude des satellites, etc. Le principal enjeu actuel est la transition d’une science relativement empirique et qui souffre d’un manque d’observations vers une science axée sur les applications, voire la prévision opérationnelle. Ces dernières années ont vu plusieurs avancées importantes, notamment le création en France d’un organisme (OFRAME, www.meteo-espace.fr) chargé de mieux coordonner l’interaction entre la communauté scientifique et les utilisateurs, et aussi la forte implication de la France dans la création d’un centre de prévision opérationnel dédié à l’aviation civile.

Pour revoir  la conférence cliquer ici

Nous reprendrons les conférences traditionnelles dès que la situation le permettra. En attendant nous vous espérons tous en bonne santé et vous remercions de votre fidélité.

Pour tout renseignement, vous pouvez nous joindre à contact@bureau-des-longitudes.fr ou au 06.11.27.71.83

Conférence en ligne le 3 mars 2021

La crise sanitaire ne permettant  toujours pas la reprise des conférences publiques selon le mode habituel, nous continuons nos rendez-vous mensuels sur internet.

Mercredi 3 mars 2021, à 14 h 30 :

L’acidification des océans et ses conséquences dans le contexte du changement climatique

par Jean-Pierre Gattuso
CNRS-Sorbonne Université-Institut du développement durable et des relations internationales

L’océan est une composante essentielle du système climatique. Il a emmagasiné 93 % de l’excès de chaleur lié à l’augmentation de l’effet de serre, au prix de son propre réchauffement et de la montée du niveau des mers. Il a également absorbé une portion importante (28 % depuis 1750) des émissions de gaz carbonique (CO2) dues aux activités humaines au prix cette fois d’une augmentation de l’acidité de l’eau de mer.
Je présenterai ce qu’est exactement le processus d’acidification de l’océan ainsi que les risques qu’il fait peser, avec les changement associés, sur les organismes et les écosystèmes marins ainsi que pour les services qu’ils nous rendent. Deux scénarios seront pris en compte : la poursuite intensive des émissions de gaz à effet de serre ou leur diminution de manière à limiter la hausse de la température de la planète au-dessous de 2 °C d’ici 2100, en adéquation avec l’Accord de Paris.
Si l’océan est un acteur et une victime des changements climatiques, il est aussi une source de solutions. Un large éventail de mesures fondées sur l’océan existe pour limiter le changement climatique et ses impacts sur les écosystèmes marins. Je présenterai les principales d’entre elles en soulignant leur efficacité, leurs limites ainsi que leurs éventuels effets collatéraux négatifs.

Pour revoir  la conférence cliquer ici

Nous reprendrons les conférences traditionnelles dès que la situation le permettra. En attendant nous vous espérons tous en bonne santé et vous remercions de votre fidélité.

Pour tout renseignement, vous pouvez nous joindre à contact@bureau-des-longitudes.fr ou au 06.11.27.71.83

Conférence en ligne le 3 février 2021

La crise sanitaire ne permettant  toujours pas la reprise des conférences publiques selon le mode habituel, nous continuons nos rendez-vous mensuels sur internet.

Mercredi 3 février 2021, à 14 h 30 :

Explorations du trou noir au centre de la Galaxie avec GRAVITY

par Guy PERRIN (LESIA/Observatoire de Paris – PSL et CNRS/INSU)

L’existence des trous noirs a été prédite depuis longtemps, avant même la formulation de la théorie de la relativité générale par Albert Einstein. Leur compacité extrême rend leur exploration à des échelles spatiales proches de l’horizon des événements difficile. Sagittarius A*, au centre de notre galaxie, est le trou noir avec la plus grande taille apparente vue depuis la Terre. Une collaboration d’astronomes européens a construit l’instrument GRAVITY pour le Very Large Telescope Interferometer de l’ESO pour tester l’hypothèse du trou noir supermassif pour Sgr A* au moyen d’observations dans l’infrarouge à des échelles spatiales inédites. Ces mêmes mesures permettent aussi de tester la théorie de la relativité générale dans un régime de gravité extrême. Je présenterai l’état actuel des mesures, dont les tests conduits grâce à l’observation de l’étoile S2 qui passe au plus près de Sgr A*, et les caractéristiques du trou noir qui ont pu en être déduites. Je présenterai également les mesures directes d’orbites de sursauts lumineux près de l’horizon des événements. Je donnerai un aperçu d’autres mesures faites sur d’autres trous noirs supermassifs. Je conclurai sur les perspectives offertes par l’instrument GRAVITY pour ce champ de recherche.

Pour revoir la conférence cliquer ici

Nous reprendrons les conférences traditionnelles dès que la situation le permettra. En attendant nous vous espérons tous en bonne santé et vous remercions de votre fidélité.

Pour tout renseignement, vous pouvez nous joindre à contact@bureau-des-longitudes.fr ou au 06.11.27.71.83